FORUM LITIGES TRAVAUX

S'inscrire Aide

Profil du membre GL

Rechercher dans le forum litiges Travaux :
ou taper le n° d'une question pour y accéder directement
Je pose une nouvelle question :
Actuellement 1 988 questions dans le forum litiges Travaux


Membre inscrit GL sur le forum Litiges Travaux

GL
a posté 236 messages sur le forum Litiges Travaux :


Multi-Forums

Ok. Il faudra discuter du détail des prestations de l'architecte avant de signer.
Mais un bon entrepreneur pourrait déjà vous renseigner.
Voyez aussi avec votre entourage.
Cordialement.
04 février 2015 à 20:09
forum consulter ce sujet Avis sur devis travaux architecte

Bonjour.
Juste un avis en passant.
850 € représente un coût minime, celui de la tranquillité d'esprit, pour entreprendre des travaux dans la sérénité.
L'architecte vous fournit une esquisse, qui pourra être approfondie si vous faites affaire;
Si vous êtes éloigné des métiers du bâtiments, et si vous n'avez pas le temps nécessaire pour être sur le chantier tous les jours, l'architecte pourra gérer et coordonner ces travaux, et bien sûr, vous facturera des honoraires. Il faut considérer cela comme un investissement.

Attendons d'autres avis.
Cordialement.
03 février 2015 à 23:31
forum consulter ce sujet Avis sur devis travaux architecte

Publicité

Bonjour. Juste un avis en passant.
Ce qui semble anormal est que vous ayez acheté cet appartement et surtout que vous l'occupiez sans que le contrôle électrique ait été effectué.
Il semblerait plus que normal que l'acte de vente stipule que le logement est apte à être habité, donc avec un pont de livraison ERDF incluant comptage, disjoncteur de branchement et tableau de répartition conforme.
En imaginant qu'il y ait un incident matériel ou humain résultant d'un défaut électrique, qui en portera la responsabilité ? Bonne question pour laquelle on peut penser que chacun se renverrait la balle.

Il semble que les travaux ne soient pas terminés, que le logement n'ait pas été l'objet d'un contrôle consuel permettant l'ouverture du contrat de fourniture d'énergie électrique.
D'autre part, le promoteur tentant de revendre de l'énergie électrique est dans l'illégalité (on aborde quelquefois la question des sous-compteurs dans le forum électricité, et ce point est rappelé systématiquement par les contributeurs habituels). Pour finir, si tous les logements sont occupés, comment se fera la répartition ?

L'homme de référence est quand même le notaire dont la connaissance de la loi devrait trancher le problème en votre faveur : nul ne peut revendre de l'énergie électrique (sauf dans des cas très précis). En plus nous n'avez aucun contrôle de votre consommation.
Vous n'auriez pas dû signer ni recevoir les clés avant la déclaration de fin de travaux.

Attendons d'autres avis.
Demandez également à votre entourage professionnel si votre pseudonyme est en rapport.

Cordialement.
08 janvier 2015 à 00:31
forum consulter ce sujet Promoteur a-t-il le droit de faire payer l'électricité fournie par un compteur de chantier

Bonjour Charisma.
Citation :
selon moi ça devrait le diminuer...
Oui, on peut partager ce point de vue.

Mais on comprend que le devis comprend une nacelle et un échafaudage. On suppose aussi que dans le montant total se trouve la main d’œuvre pour ce qui concerne le montage de l’échafaudage et l'action de démontage.
On peut donc s'étonner que le devis initial n'ait pas été amendé. Il faudrait bien lire ce qui y est écrit.
Attendons d'autres avis.
Cordialement.

14 octobre 2014 à 14:29
forum consulter ce sujet Autorisation installation capteurs solaires

Un article dans Le Monde.fr | 06.10.2014 à 16h10 : "Location : que peut-on faire payer à son propriétaire ?"
Les gonds et paumelles n'y apparaissent pas ; pas certain que ce soit de l'ordre de l'entretien courant.
Bonne lecture.
07 octobre 2014 à 11:21
forum consulter ce sujet Remplacement gond et paumelle prise en charge locataire ou propriétaire

Bonjour à tous. Le texte de référence (décret n° 87-712 du 26 aout 1987) précise effectivement : "Menues réparations des boutons et poignées de portes, des gonds, crémones et espagnolettes ".
Il est assez ancien et cette partie est relative à des fenêtres classiques. Apparemment il n'a pas été actualisé. On peut insister su le qualificatif menu.

Ici il s'agit de modèles plus récents en PVC ou le changement d'éléments peut entrainer des frais substantiels, d'autant plus que les pièces de rechange risquent de ne pas se trouver chez le premier quincailler venu et encore moins chez bricotruc.
Il faudra peut-être faire appel à un installateur agréé de la marque, s'il existe, et son intervention tant en pièces qu'en main d’œuvre ne semble pas constituer une charge qualifiée de menue.

C'est pourquoi dans le flou, il vaut mieux que latulipe transmettre le bébé au propriétaire si les sommes à engager sont de quelques dizaines à quelques centaines d'euros. A lui de voir.
Mais une fenêtre qui ferme mal est de la responsabilité du propriétaire quelles qu'en soient les raisons. Ce dernier doit fournir un logement décent au sens juridique.

Nous nous contentons de rechercher les textes sans aucune idée de l'ampleur du travail à effectuer, ni des désagréments subis.
Latulipe fera au mieux.

Cordialement.
07 octobre 2014 à 09:37
forum consulter ce sujet Remplacement gond et paumelle prise en charge locataire ou propriétaire

Bonjour. Un avis différent.
" Le propriétaire doit entretenir les locaux en état de servir et effectuer toutes les réparations autres que celles qui incombent au locataire, ainsi que celles qui sont dues à la vétusté, à un vice de construction ou à un cas de force majeure...."
Il semble que le défaut relaté par latulipe ne résulte pas d'une usure liée à l'usage par le locataire (comme le serait un joint de robinet).
"Le locataire effectue les menues réparations et celles d'entretien courant "
Ici, il ne s'agit ni d'une menue réparation ni d'un entretien courant.

Par conséquent ce serait une charge de propriétaire.

Cordialement.
06 octobre 2014 à 23:26
forum consulter ce sujet Remplacement gond et paumelle prise en charge locataire ou propriétaire

Bonjour. Il semble que ces travaux effectués sans autorisation soient de la responsabilité de l'ensemble des copropriétaires, donc du syndic.
L'activité de cet établissement est-elle prévue dans le règlement de la copropriété, et dans quelles conditions concernant l'évacuation de l'air vicié ?

Je ne suis pas certain que le maire soit concerné pour ce qui semble être une propriété privée. Mais au moins aurait-il pu vous assister dans vos démarches.
Il y a peut-être une action concertée à envisager avec l'ensemble des copropriétaires.
A priori pas d'autres solutions que d'écrire autant de fois qu'il faut en recommandé avec accusé réception comme conseillé par Alma1.
Si plainte il y a, elle ne peut être individuelle.

L'autre solution est de boucher cette évacuation un soir en période de fermeture longue avec une bonne auge de béton tout préparé (5 € le sac en GSB). Mettez vous à plusieurs. Peut-être faudrait-il inviter le syndic.

Avec comme thème de recherche règle d'évacuation hotte sur le net, j'ai trouvé ce témoignage :

"selon votre domiciliation, il existe aussi des éléments dans le Règlement sanitaire départemental, au chapitre « Assainissement de l’atmosphère des locaux ».
Celui de mon département (ils sont tous fait de la même manière) précise à l’article 24 : « L'air vicié doit être évacué directement à l'extérieur ou par les systèmes d'évacuation d'air vicié dont sont munies les pièces de service (cuisine, salle de bains, WC). Le rejet de l'air vicié ne doit pas constituer une gêne pour le voisinage. »

- Le même Règlement sanitaire départemental, ajoute à l’article31-2 : «Il est interdit, en outre, de rejeter l'air vicié en provenance des cuisines, des installations sanitaires, des toilettes dans les parties communes de l'immeuble.»


Attendons d'autres avis.
Cordialement.
30 août 2014 à 15:41
forum consulter ce sujet Pizzeria évacue ses odeurs dans le sous sol

Bonjour Alma1. On comprend bien l'utilité de la solution provisoire. Jusqu'ici la voisine n'avait pas de soucis particulier.
Là elle subit des désagréments importants qui ne sont pas de son fait. On peut comprendre qu'elle n’apprécie pas cette situation qui, de toutes façons, doit être résolue de façon efficace.
C'est bien au plombier mandaté par son client de réaliser une installation conforme aux règles de l'art. D'ailleurs elle aurait due être réalisée ainsi depuis le début.

On pourrait comprendre qu'elle refuse tout palliatif provisoire, rondelle ou autre chez elle.
Mais elle ne doit pas lire le forum.
Espérons que liamnoel soit ferme avec son plombier et que celui-ci réalise la ventilation au bon endroit.
L’origine du problème est bien là semble-t-il.
Cordialement.
12 juillet 2014 à 09:02
forum consulter ce sujet Problème odeur chez voisin suite rénovation

Bonjour. Il semble qu'une aération primaire serait non seulement efficace, mais aurait dû être réalisée par le plombier dans le cadre de la modification. Il semble assez évident qu'elle est absente et que le siphon de la voisine glougloute par surpression. Si c'est ainsi (surpression) la mise à l'air primaire semble plus indispensable qu'un clapet à membrane qui agit par aspiration en empêchant le siphon de se vider, ce qui ne semble pas être le cas ici.

La solution du bouchon caoutchouc ne se justifie pas car il s'agit d'un défaut de montage.

Dans tous les cas la voisine subit un désagrément dont la solution résulte de l'action à venir du plombier.
Cordialement.
10 juillet 2014 à 09:57
forum consulter ce sujet Problème odeur chez voisin suite rénovation

Bien reçu. Ces piquets ne sont certes pas très chers, mais on ne peut leur demander beaucoup de solidité.
Des piquets de bonne section ne s'achètent pas en grande surface de bricolage, sauf si l'on veut faire un petit poulailler d'amateur. Il vaudrait mieux que vous choisissiez du matériel sérieux auprès d'un ferronnier ou un distributeur de produits ferreux.
Des piquets galvanisés feraient davantage votre affaire. Voyez avec votre fournisseur ce qu'il propose.
Cordialement.
08 juillet 2014 à 23:12
forum consulter ce sujet Piquets de clôture mal scellés, piquets cassés et d'autres pliés

Bonjour. A vous lire on comprend que les piquets étaient plutôt en chewing gum qu'en acier de bonne section.
L'acier peut plier et non casser à ras.
Les paramètres de scellement tiennent davantage du bon sens que des normes. La nature du support est une donnée que le maçon connait et met en œuvre.
Si les piquets ont été approvisionnés en grande surface de bricolage, donc pour pas cher, il ne faut pas s'attendre à une solidité extrême.
Attendons d'autres avis.
Cordialement.
08 juillet 2014 à 08:41
forum consulter ce sujet Piquets de clôture mal scellés, piquets cassés et d'autres pliés

Bien reçu. Si le système est complètement étanche il ne doit pas y avoir d'odeurs.
Maintenant, si le voisin se plaint il a certainement raison. La description demeure succincte : "ça souffle chez lui" oui, mais où et comment ? Où est placé le voisin ? S'il y a une mise à la pression atmosphérique d'un conduit, celle ci est-elle placée suivant les normes de hauteur ?

Sans prendre parti, si les désagréments subis par le voisin font suite à vos travaux, c'est que ceux ci sont mal réalisés.

S'agissant d'un immeuble, que vous soyez propriétaire ou non, les travaux affectant les parties communes doivent faire l'objet d'un agrément du propriétaire ou de la copropriété après présentation du projet. Si vous avez effectué ces travaux sans autorisation vous êtes probablement en tort.
Cordialement.

Attendons d'autres avis.
02 juillet 2014 à 21:32
forum consulter ce sujet Problème odeur chez voisin suite rénovation

Oui, bonsoir PL. Depuis son premier post Apopo n'a pas donné suite et c'est regrettable ; sa sœur va y laisser des plumes. On se complète pas mal en effet d'ailleurs je sèche sur une pompe en forum élec. Je ne vois pas pourquoi il y aurait de la vitesse variable sur un circulateur. Les très peu que j'ai fréquentés tournaient sans problème.
01 juillet 2014 à 22:52
forum consulter ce sujet Dégât des eaux pas assuré

Bonjour Alma1. Il se peut que votre réponse de 13:51 soit relative à la question 1648. Un clic au mauvais endroit est vite arrivé. Patrice devrait ré-aiguiller votre réponse.
"L'extérieur" signifie peut-être dans une pièce voisine.

La sœur d'Apopo est un peu dans les ennuis. Il faudrait qu'elle fasse les réparations qui lui incombent, quitte à sous-traiter à un artisan, et qu'elle souscrive une assurance au plus vite.

A part le L commun, nous n'avons pas plus de relations familiales que cela avec PL, mais peut-être un peu de bon sens partagé par delà les canaux informatiques. Idem avec les contributeurs habituels des différents forums.
Bien cordialement.
23 juin 2014 à 14:54
forum consulter ce sujet Dégât des eaux pas assuré

Bonjour Apopo. Comme vous êtes le frère, vous pouvez demander conseil à votre assureur en toute confidentialité si vous êtes vous même locataire ou propriétaire. Dans le cas contraire faites le quand même si vous avez une assurance véhicule ; vous serez renseigné en direct.
Et même si vous n'avez pas d'assurance souscrite, poussez la porte d'un assureur ou d'une agence immobilière, vous n'avez rien à perdre.

Ici, je propose juste un avis d'usager lambda.

Il semble que le dégât des eaux et ses conséquences éventuelles sont à la charge du locataire et donc de son assurance multirisques (cas d'un dégât dans l'appartement du dessous quand il y en a un) ; la résolution de la fuite est à la charge du propriétaire car l'incident ne résulte pas d'une usure liée à l'utilisation.
Votre sœur a pris des risques énormes sa location n'étant pas assurée. Imaginons un incendie qui détruise l'habitat ; que se passerait-il ?

Il semble que ce soit au propriétaire de faire venir un plombier. Dans le cas contraire, si votre sœur en fait venir un, qui va payer la facture ?

Autre question : il se pourrait que le propriétaire soit en droit d'exiger la souscription d'une assurance habitat avant signature du bail. Des difficultés en perspective.
Citation :
Elle n'est plus assurée depuis quelques mois...
Il semble qu'il y ait urgence de souscrire l'assurance multirisques habitation. Il n'y a pas d'effet rétroactif. Le contrat démarre à la date de souscription.

Il faut que votre sœur s'attende à payer la remise en état du plafond du dessous. Elle peut peut-être proposer de le refaire par ses propres moyens si elle peut être aidée par des bricoleurs expérimentés.

D'autres avis seraient bienvenus.
Cordialement.
23 juin 2014 à 11:47
forum consulter ce sujet Dégât des eaux pas assuré

Bonjour liamnoel. Les contributeurs sont en attente de votre retour que l'usage de ce forum rend souhaitable. Vous ne mentionnez pas la nature des travaux effectués ni par qui (professionnel ou non). Ce que l'on pourrait en penser avec les quelques lignes que vous avez écrites est que ceux ci sont peut-être mal faits.
A vous lire. Juste pour échanger sur ce problème, comme votre premier post le laisse supposer.
Cordialement.
22 juin 2014 à 10:11
forum consulter ce sujet Problème odeur chez voisin suite rénovation

Bonjour liamnoel. Il serait souhaitable que vous décriviez les travaux effectués, et que vous donniez l'origine des mauvaises odeurs que vous évoquez. Votre voisine a peut-être raison s'il y a trouble de voisinage.
Vous mentionnez "des tuyaux" ; lesquels ?

A suivre, avec des précisions si vous voulez quelques avis sur cette situation.
20 juin 2014 à 22:49
forum consulter ce sujet Problème odeur chez voisin suite rénovation

Bonjour. Juste un point de vue en passant.
L'ouvrier n'a pas pris les précautions d'usage, il a commis une faute certes involontaire, mais il est responsable. S'il s'était blessé vous n'auriez pas payé les frais médicaux.
L'entrepreneur se doit d'avoir souscrit une assurance responsabilité civile ; dans ce cas c'est l'assurance qui prend en charge les dégâts. S'il n'a pas souscrit l'assurance responsabilité civile, l'entrepreneur prend sur sa trésorerie.

En cherchant sur le net avec les mots clé responsabilité civile entreprise, on arrive à ce genre d'article :

"Mise en cause de la responsabilité civile de l'entreprise
La responsabilité civile d'une entreprise peut être mise en cause dans de nombreuses situations.
Tout d'abord en cas de dommages causés à un tiers avec qui elle est engagée par un contrat, comme à un client. On parle par exemple de dommages lors de la mauvaise exécution ou de l'inexécution de ses obligations contractuelles.
Les dommages pouvant mettre en cause la responsabilité civile de l'entreprise sont alors mentionnés aux articles 1137 à 1150 du Code Civil.
" Etc.
Vous avez bien lu "mauvaise exécution"

L'entrepreneur ne veut peut-être pas mettre son assurance dans le circuit, ce qui pourrait avoir une incidence sur sa prime. Dans ce cas ce n'est pas votre problème. Il endosse la faute quitte à y laisser quelques plumes.

Soyez ferme.
D'autres avis seraient bienvenus.
Cordialement.
20 juin 2014 à 22:24
forum consulter ce sujet Dois-je payer des travaux qu'a refait une société ce sont eux qui ont causé les dégâts ?

Bonsoir. On ne peut que vous comprendre et partager votre désarroi, mais que pouvons nous faire d'autre ? Le BL doit avoir un numéro, une date etc. On peut comprendre que vous n'avez pas fait de photocopie et que vous avez donné ce bon au maçon. Vous n'auriez pas dû réceptionner cette livraison.
Comme l'action judiciaire est en cours, il faudrait signaler ces faits au juge (envoi en recommandé avec AR).
Un avocat pourrait certainement vous aider.
On vous souhaite de réussir à sortir de ces ennuis.
Cordialement.
07 juin 2014 à 00:21
forum consulter ce sujet Problème rehausse du sol pour pose carrelage

Bien reçu et grand merci pour votre retour. Certes, l'expertise judiciaire vous est favorable, mais il se pourrait qu'un procès suive cette étape. Reste à savoir comment l'affaire va être qualifiée, peut-être dissociée en deux pour ce qui concerne la malfaçon puis la fraude à la date.
C'est donc déjà un bon point qui montre que la persévérance paye.
On peut espérer que vous reveniez sur le forum une fois les travaux refaits à neuf. Mais il se passera certainement quelques mois.
Le maçon pourrait essayer de filouter pour échapper aux condamnations éventuelles. Il faudra être vigilant.
Bonne chance pour la suite.
19 mai 2014 à 15:23
forum consulter ce sujet Problème rehausse du sol pour pose carrelage

Bonjour. Vous ne pourrez pas avoir de référence juridique ici même car il n'y a pas de contributeur régulier ayant les compétences nécessaires en ce moment.

Par contre, vous pouvez parcourir le forum où vous pourrez consulter des questions traitant des sujets apparentés que MJD, désormais absent, a souvent contribué à démêler.

Votre problème est complexe car en général, on se fie aux devis signés et aux avenants, plutôt qu'aux arrangements à l'amiable souvent sources de conflits.

Il serait prudent de vous faire assister lors de ce qui apparait être une réunion de chantier. Peut-être avec un huissier ou votre assureur habitation. Mais on est dimanche.
Vous avez coordonné vous même, semble-t-il, les interventions de différentes entreprises, peut-être s'agit-il du point faible de ce principe de construction.
Il vaudrait mieux malgré tout trouver un arrangement, ne serait-ce qu'en faisant des plus et des moins au niveau des somme engagées et dues.
MJD aurait dit que ce qui est signé est signé et que l'on ne revient pas dessus, et que tout chantier doit se terminer par une réception des travaux convoquée en bonne et due forme. vous pouvez vous documenter de ce côté.
Pour le bois facturé en sus, l'entreprise pourrait vous montrer ses factures, en espérant qu'elle ne s'approvisionne pas dans une grande surface de bricolage comme on peut hélas en voir beaucoup le matin vers 8 h.

Comme vous dites, il pourrait y avoir suspicion d'arnaque. Derrière l'écran on ne peut en dire plus. Mais vous serez peut-être de 4 000 € de votre poche ; on vous souhaite de trouver le bon arrangement.

Désolé de ne vous fournir qu'un avis lambda.
Cordialement.
18 mai 2014 à 16:22
forum consulter ce sujet Modification de devis pendant les travaux

Bonjour. Ce qui suit est juste un avis en passant,

Votre description est claire. On comprend que le drainage n'a pas été effectué dans les règles (le document DTU 20.1 est disponible sur le net), et que vous avez dû payer la reprise des travaux. Il apparait également que le maçon aurait agit plutôt en filou qu'en homme de l'art.
Dans votre cas, on peut se demander quel est le degré de responsabilité du maitre d’œuvre, notamment s'il s'agit d'un constructeur avec qui vous avez signé et qui est destinataire des paiements. S'il s'agit de ce type de structure ce serait votre seul interlocuteur. Mais à vous lire on n'est pas certain de ce schéma.

Il est probable que vous n'aurez pas de réponse davantage circonstanciée ici même, car cela nécessite une expérience juridique pointue et la connaissance complète du dossier.

Vous pourriez avoir quelques conseils auprès de l'huissier qui a fait le constat.
De même, votre assurance habitation peut peut-être vous apporter une assistance juridique en mandatant une expertise éventuelle, bref, une prise en charge de l'action.

Si l'action en justice peut vous permettre de récupérer les 5 000 € ou pas loin avec un minimum de frais vous pourriez tenter cette action. Mais la solution ne viendra pas de ce forum.
Néanmoins vous pouvez essayer de trouver des situations comparables avec le moteur de recherche, et voir ainsi quels ont été les conseils de MJD désormais absent. Vous y verrez des modèles de lettres d'injonction à payer..

Mais il apparait que le recours à la Justice soit indispensable pour recouvrer les sommes en cause, voire la prise en charge des frais judiciaires.
Ici il semble que ce soit une malfaçon volontaire ; la garantie décennale du maçon peut-elle être invoquée s'agissant d'une filouterie supposée ?
Mais si votre interlocuteur est insolvable...

Prenez déjà conseil auprès de l'huissier avant de déposer une plainte éventuelle, puis ultérieurement auprès d'un avocat spécialisé.

En espérant vous avoir été quelque peu utile, cordialement.

Attendons d'autres avis.
16 mai 2014 à 13:59
forum consulter ce sujet Marché des travaux et DTU20.1 non respecté

Bonjour. Vous pouvez déjà consulter les questions qui traitent de sujets apparentés listés ci-dessous (et d'autres accessibles par le moteur de recherche).
Les possibilités d'action dépendront du contrat que vous avez certainement signé, et notamment du devis descriptif et financier normalement signé et accepté.
Le problème serait la non concordance des travaux effectués par rapport au devis signé, et de ce côté il y a certainement des recours.
Dans le cadre du forum et en l'absence de contributeur juriste depuis un certain temps il serait nécessaire que vous fassiez appel à une structure moins généraliste si vous ne trouvez pas réponse adaptée dans les multiples questions traitées ici.
Cordialement.

Attendons d'autres avis.
05 mai 2014 à 08:34
forum consulter ce sujet Faire arrêter des travaux 30% d'acompte versé

Bonjour. Juste un avis en passant.
Vous pouvez déjà parcourir les sujets apparentés du forum. Mais les meilleurs conseils vous seront donnés par un avocat il me semble.
Votre assurance habitation peut peut-être vous fournir une assistance juridique (certaines le font).
L'ami contributeur juridique du forum est indisponible depuis quelques temps.

Si le jugement a été prononcé il faut qu'il soit appliqué, d'où l'idée ci dessus. Vous ne pouvez rester seul.

D'autres avis seraient bienvenus.
Cordialement.
28 mars 2014 à 00:05
forum consulter ce sujet Malfaçons pose carrelage 5 ans de procédure on ne peut rien récupérer

Bonjour. Concernant le litige on peut espérer qu'un internaute vous conseillera. Un arrangement à l'amiable avec l'installateur serait peut-être envisageable.

Poser un bac à douche sur un support bois est délicat, tant pour l'étanchéité que pour la solidité du support. Vous pouvez consulter la question 5780 du forum plomberie ou l'aspect technique est traité (d'autres réponses avec le moteur de recherche en écrivant bac douche). La solution personnelle consiste à poser le carrelage en premier.
La préparation du support avec solives a été soignée de façon à ce que les 60 kg de faïence soient bien répartis.
Le bac plan est esthétiquement intéressant, mais sa nature plastique nécessite un support particulièrement rigide, donc renforcé.
Vous auriez mieux fait de tout faire vous même, mais il faut quelques compétences et expériences, de l'outillage et du temps.
L'artisan aurait pu vous conseiller davantage, mais il pourra argumenter qu'il n'est pas responsable de la pose du carrelage et que la responsabilité du défaut d'étanchéité vous incombe.
Peut-être faudrait-il un récepteur en faïence, quitte à le rehausser avec des briquettes en béton cellulaire.

Conclusion : il vaut mieux tout refaire avec un bac en faïence, même extra plat (voir les différentes grandes marques chez un grossiste). Il faudra penser au débouchage éventuel de la canalisation d'évacuation un jour ou l'autre sans avoir besoin de tout démonter. Le choix de la bonde est ainsi prépondérant.

Vous faites au mieux. Le problème n'est pas insoluble, mais il faudra casser pour refaire du neuf de qualité. Un artisan soigneux et prévoyant devrait pouvoir vous tirer d'affaire. Encore une fois, il faut du temps et ne pas avoir peur de pinailler chaque détail.
Cordialement..

Attendons d'autres avis.
25 mars 2014 à 23:55
forum consulter ce sujet Problème étanchéité suite à travaux réalisés par un particulier

Bonjour. Juste un avis en passant.
Je crois qu'il faut taper fort tout de suite, vous allez y laisser des plumes surtout si la société disparait ou organise son insolvabilité. Votre assurance habitation peut peut-être vous apporter une assistance juridique. Sinon il faudra faire appel à un avocat spécialisé. Et dépôt de plainte rapidement.
Mais il semble que le dossier n'était pas bien ficelé au départ si vous avez versé 14 000 € d'acompte, on espère, avec devis à la clé. Si c'est du travail au noir... on n'ose même pas y penser.
Bon courage, et patience.
16 mars 2014 à 11:05
forum consulter ce sujet Travaux de rénovation fausse déclaration à l'assurance

Bonjour réponse du 28 février. Votre plombier a raison. D'après document Qualigaz :
"les appareils non étanches raccordés à un conduit de fumée à tirage naturel ne peuvent coexister avec une installation de VMC que si l’appareil est situé dans un local séparé par une porte non perméable des locaux ventilés par VMC et muni d’une entrée d’air (conforme à l’arrêté du 2 août 1977). - See more at : Qualigaz certificats de conformité
Pour la ventilation de la cuisine, voir ici : elyotherm.fr ventilation des locaux avec appareil gaz
Par contre, rien n'est dit concernant la présence d'une hotte à sortie extérieure, bien évidemment par conduit séparé. Une hotte fonctionne de façon temporaire alors qu'une VMC aspire en permanence.
Cordialement
28 février 2014 à 20:54
forum consulter ce sujet Normes installation VMC et hotte aspirante

Citation :
Moi qui voulait faire bosser l'entreprise locale, j'ai été inspiré...
Eh oui, mais quand on a bon cœur, on ne se refait pas. Pu... 180 000 € ! On peut souhaiter à B qu'il réussisse à sauver son entreprise malgré la situation compliquée.
Bonne chance quand même.
28 février 2014 à 15:00
forum consulter ce sujet Travaux sur un mur de soutènement

Bien reçu. C'est Dallas comme vous dites. Il semble y avoir quelques confusions ou conflits d'intérêts.
B aurait une dette personnelle envers A (dixit A) ; C signe un contrat commercial avec B ; et A attaque directement C qui n'a rien à voir avec A. Mais A travaille (mais pas que) avec B. Bigre !

Si c'est bien ainsi, on ne voit pas comment l'huissier peut marcher dans cette combine où la dette personnelle est mentionnée dans un document. Mais on peut comprendre que vous avez signé un document de l'huissier.

Si ça sent trop le roussi, il faudra peut-être déposer plainte, ou bien faire intervenir le Défenseur des Droits. Effectivement, logiquement vous êtes extérieur au conflit ; ne reste que le montant des travaux à traiter avec B.
Quand vous aurez du nouveau revenez nous dire ce qu'il en est sur le forum.
Mais il serait peut-être prudent de vous faire assister juridiquement et de ne pas attendre, ne serait-ce que par un notaire ou un avocat. Pour quelques dizaines d'euros de consultation vous saurez la voie à suivre.
Cordialement.
27 février 2014 à 20:33
forum consulter ce sujet Travaux sur un mur de soutènement

Bien reçu. Il ne faudrait pas que les maçons, donc les employés, soient tenus pour responsables s'ils ont démoli les 30 m sans se fier au contrat initial. Le chef de chantier, donc peut-être le chef d'entreprise, a failli ; dans ce cas c'est à lui de prendre en charge le manque éventuel de directives au début du chantier. Mais cela n'est qu'une impression derrière l'écran.
Néanmoins, on ne comprend pas le rôle de l'huissier, ou plutôt celui de son (sa ?) mandataire.

Mais la procédure dont vous parlez a bien été faite par vous même ? Dans ce cas comment est-elle établie et vis à vis de qui ? Est-elle antérieure à la venue de l'huissier.

Il semble que vous soyez complètement dans le conflit, et vu votre procédure supposée et celle du camp d'en face, on ne voit pas bien comment la situation va évoluer.
Mais un peu de bonne fois réciproque pourrait aplanir les angles. Et si le mur, bien fait, vous convient, pourquoi ne pas remettre 3 500 € dans le pot pour solder l'affaire. Vous serez gagnant quand même et les maçons ne pâtiront pas de la situation pour ce qui concerne leur emploi ou leur salaire.

Attendons d'autres avis.
26 février 2014 à 21:25
forum consulter ce sujet Travaux sur un mur de soutènement

Bonjour.
Citation :
...en me disant qu'elle avait fait une erreur,
Ca sent l'arnaque.
Voir ici les détails de la saisie attribution : Wikipedia Saisie attribution en droit français
L'attitude de l'entrepreneur est conflictuelle (c'est peut-être sa façon de travailler s'il est par nature malhonnête), il a beau jeu de vous dire "que nous" allions trouver un arrangement."

Mais finalement, il refait le mur en entier sur 30 m ou seulement sur 12 m ou 20 m ? A votre avis, le travail vous semble-t-il bien fait ? Le devis précise-t-il les conditions de règlement ? Acompte, paiement intermédiaire, règlement final avec retenue de garantie après réception des travaux (à ce sujet parcourez ce forum, MJD les recommande à chaque fois).
Il ne faudrait pas qu'il encaisse 4 000 € et qu'il vienne démolir la longueur construite en trop.
Votre assurance habitation peut peut-être vous proposer une assistance juridique.
Quoi qu'il en soit, il n'est pas certain qu'il ne vous faille pas engager une procédure. Mais si les 20 ou 30 m sont bien réalisés, une entente à l'amiable à vos conditions pourrait être envisagée (vous avez quand même subit un préjudice financier pour une dépense que vous ne pouvez pas forcément effectuer).
La procédure dont vous parlez en fin de post est-elle de votre fait, et qu'elle en est la forme ?
L'huissier roule pour qui dans cette affaire ? Il est mandaté par l'entrepreneur et joue contre lui ; un agent double ?

Vous ferez sans doute d'autres chantiers, mais ce peut être une aventure si le contrat n'est pas hyper balisé.

Si Maçon 37 passe par ici vous aurez de bons conseils.
26 février 2014 à 19:34
forum consulter ce sujet Travaux sur un mur de soutènement

Bonjour.
Citation :
Le contrat est signé avec l'association qui reste l'employeur... à qui nous payons les factures.
Il semble alors qu'étant employeur il est responsable de la qualité des travaux,
Une association possède un numéro Siret avec code APE qui précise le domaine d'action de la dite association. La connaissance de ces renseignements vous serait utile pour savoir son domaine de compétences.
On trouve sur le net différents sujets sur l'article 1384 Alinéa 5 du code civil. Il est difficile pour un non spécialiste d'en tirer la conclusion sur la responsabilité de l'association agissant en tant qu'employeur.
Vous pourriez déjà contacter votre assureur afin qu'il examine les possibilités de recours, voire d'action en justice.
L'association solidarité58 s'abrite derrière le fameux article, mais ce semble être une interprétation personnelle qu'il faudrait clarifier.
Donc assureur, avocat, http://www.net-iris.fr
Une solution amiable serait préférable, mais comme précisé par réponse 4, on peut penser que ces professionnels n'en sont pas.

Cordialement.
12 février 2014 à 10:35
forum consulter ce sujet Litige travaux de rénovation maison avec association intermédiaire

Bonjour.
Avec qui avez-vous signé le contrat ? A qui payez-vous les factures ? Avez-vous effectué une réception des travaux et en présence de qui ?
Tous ces points sont abordés dans ce forum au fil des questions.
Le responsable est l'organisme avec qui vous avez fait affaire.
Des précisions seraient bienvenues.
Cordialement.
11 février 2014 à 13:18
forum consulter ce sujet Litige travaux de rénovation maison avec association intermédiaire

Bonjour. Juste un avis en passant.
Je ne peux répondre à votre question relative à la garantie. Mais dans le cas de maisons jumelées, et surtout en Seine et Marne, il vaut mieux désolidariser les maisons pour éviter les problèmes de fissures qui risquent de se poser.
L'étude initiale propose une distance de 1,80 m et cela est justifié. Sur un terrain argileux ou (et) sableux essentiellement sensible aux alternances humidité et sècheresse, il faut non seulement une semelle renforcée, mais implanter des pieux sur la couche dure en profondeur si c'est possible. Sinon à la longue, il y a risque de fissures et de variation de l’horizontalité.
Des amis proches sont dans ce cas et le litige est loin d'être terminé, ce pour poser des micro-pieux qui stabiliseraient la structure.
Attendons d'autres avis.
26 janvier 2014 à 13:33
forum consulter ce sujet Extension maison et garantie décennale

Bonjour. Juste un avis en passant.
S'il a collé sur des plots, il y a donc des creux en dehors de ceux-ci, et cela peut présenter un risque de rupture en cas de choc.
N'aurait-il pas pu faire un double encollage plutôt que des plots ?
De même, si le sol présentait de grosses irrégularités de planéité, pourquoi un ragréage n'a-t-il pas été entrepris ?
Personnellement, je changerais ces carreaux en mettant ce qu'il faut comme colle pour une bonne assise des ceux-ci.

Attendons d'autres avis.
09 décembre 2013 à 23:33
forum consulter ce sujet Carrelage qui sonne creux à la pose

Bonjour. Il semblerait que vous ne soyez pas obligé d'ouvrir les portes de votre propriété. On pourrait penser que le passage sur votre terrain soit négocié par écrit.
Essayez de voir ce qu'en pense un notaire.
Peut-être y-a-t-il des sujets équivalents sur le forum, accessibles par le moteur de recherche.
Attendons d'autres avis.
Cordialement.
08 décembre 2013 à 01:52
forum consulter ce sujet Litige réalisation travaux par mairie sur maison préemptée

Bonjour. La bulle a bon dos. On connait les criques en métallurgie, mais pas les bulles.
Mis à part qu'il faut que vous ayez l’œil sur l'ensemble des soudures, on ne peut rien conseiller, ou bien peut-être de trouver des sujets équivalents sur le forum. Vous devriez y trouver de bons conseils de MJD concernant les procédures à mettre en oeuvre "au cas où".
Cordialement.

Attendons d'autres avis.
08 décembre 2013 à 01:47
forum consulter ce sujet Chaudière vient d'être installée et nous venons de subir 2 fuites

Bien reçu. Effectivement, il y a un problème de hauteur de décaissage, mais l'entrepreneur aurait pu s'en rendre compte ; manifestement il n'a pas fait les bonnes additions, et on peut supposer qu'il manque de conscience professionnelle.
Le problème de l'encastrement des piliers en bois pourrait effectivement se poser à la longue, avec une faible probabilité néanmoins. sauf si les bases sont saines, donc sèches ; et 6 cm ce n'est pas beaucoup. De toute façon l'entrepreneur aurait au moins dû entourer la base d'une épaisseur de polystyrène.

On peut vous souhaiter de la patience et de la fermeté pour résoudre ce problème au mieux (en recommençant le travail).
Vous risquez néanmoins d'y laisser quelques euros.

Notre ami MJD, qui est le juriste de ce forum, conseille à chaque fin de chantier d'effectuer la réception des travaux ; et si l'entrepreneur n'est pas d'accord, il y a moyen de l'obliger de façon judiciaire. Voir les sujets de ce type.
Cordialement.
17 novembre 2013 à 17:13
forum consulter ce sujet Problème rehausse du sol pour pose carrelage

Bonjour. Vous êtes manifestement victime d'une malfaçon, mais faut-il encore que vous ayez signé un devis mentionnant exactement les travaux à effectuer ainsi que la côte finale. De tels travaux doivent être réceptionnés de façon officielle.
Vous pouvez rechercher sur ce forum des sujets équivalents déjà traités ; vous y trouverez quels sont les recours possibles avec la voie à suivre.

Mais avant de scier, il faudra certainement refaire ce travail que l'on comprend être déplorable.
Si c'est une réalisation "au noir", vous n'avez aucun recours.
16 novembre 2013 à 21:15
forum consulter ce sujet Problème rehausse du sol pour pose carrelage

Bonjour Torpille. Il semble que dans votre description il manque la nature des travaux réalisés.
En attendant les précisions de notre ami MJD vous pourrez parcourir le forum où des questions sensiblement similaires sont évoquées.
06 septembre 2013 à 09:32
forum consulter ce sujet Remboursement complet de l'acompte suite travaux partiellement réalisés

Bonjour.
Citation :
Il ne veut pas engager de frais car pour lui les proprio lui on refait la plomberie avant de lui vendre le commerce
Ce ne semble pas être un argument convainquant. A la limite, il pourrait remonter le temps et invoquer d'autres malfaçons dont seraient responsables des propriétaires encore antérieurs.
Ce tube lui appartient de toute façon, il arrive chez vous avec une mauvaise pente. La solution est de son ressort ; derrière l'écran on croit comprendre que le tube peut être raccordé ailleurs dans son appartement.
Il semble qu'un bras de fer doive être engagé.
La solution méchante serait de déconnecter le tube et de le boucher. Avant d'en arriver là, il va falloir négocier. Une visite chez le notaire ne serait peut-être pas inutile.

Attendons toujours d'autres avis, notamment concernant la partie juridique du problème.
02 août 2013 à 23:27
forum consulter ce sujet Problème canalisation voisin copropriété

Bonjour. A priori il vaut mieux favoriser les relations de bon voisinage, et tout d'abord vous entendre avec le voisin concernant l'origine de cette évacuation et pourquoi elle a été installée de cette façon.
Ensuite, si servitude il y a, il faudra rencontrer le notaire qui a effectué la vente. Il est possible que lui même n'ait pas eu la connaissance de ce détail.
S'il s'agit d'un tout à l'égout commun il faudra effectuer ce raccordement dans les règles, peut-être avec un regard.
De toute façon il faudra bien que l'eau grise du voisin aille quelque part et couper n'est évidemment pas la solution.

Attendons d'autres avis.
02 août 2013 à 16:44
forum consulter ce sujet Problème canalisation voisin copropriété

Bonjour. Juste un rappel préalable : votre interlocuteur n'est pas le Consuel mais l'électricien qui a le devoir de réaliser des installations aux normes. Ce pourrait être également le constructeur de la maison si vous avez signé un contrat de construction de maison individuelle (CCMI). Dans ce dernier cas c'est le constructeur qui édite les factures.

Vous trouverez des éléments de réponse dans le forum Electricité en tapant Consuel dans le moteur de recherches.
Vous arriverez à la question 5509 avec notamment la réponse de 1Insp,

L'électricien n'a pas à faire la rétention de l'attestation Consuel en cas de conflit.

Vous ne pouvez solder la facture de l'électricien que si l'attestation est dans vos mains et qu'une réception des travaux a eu lieu (voir différentes questions à ce sujet dans le présent forum Litiges).

Quel est le câble manquant, quelle est son utilité, et pourquoi son absence entraine-t-il le refus de délivrance du certificat ?

Vous pouvez transférer votre question dans le forum Electricité, en étant plus précis concernant les raisons du refus.

Attendons d'autres avis.

28 juillet 2013 à 09:24
forum consulter ce sujet Consuel refusé électricien nous dit que c'est notre faute

Bonjour Anton. Voir question 1569 qui traite un problème identique. Vous gagnerez du temps.
16 juillet 2013 à 11:04
forum consulter ce sujet Façade maison en danger suite travaux

Bonjour. Quelques éclaircissements.
Une VMC comprend un groupe d'aspiration centralisé qui extrait l'air vicié des pièces de service (SDB, WC, cuisine) et le rejette en toiture. C'est globalement très peu bruyant.

S'il s'agit d'un extracteur, qui n'est qu'un simple ventilateur avec bien évidemment un côté qui aspire et l'autre qui refoule, c'est rapidement bruyant car la volute ou l'hélice tourne très vite, et comme l'appareil est ancien les vibrations peuvent être augmentées si les paliers ou roulements sont usés ou plus ou moins grippés (dans ce cas un peu d'huile peut peut-être atténuer le bruit)

Il faut donc voir quel est l'appareil qui équipe cette pièce, et éventuellement le remplacer par une petite vraie VMC dont certaines sont particulièrement silencieuses avec moteur appelé brushless.

Un électricien ou chauffagiste bien au fait pourrait vous aider à résoudre le problème.
07 juillet 2013 à 23:10
forum consulter ce sujet VMC installée en toiture et nuisances sonores

Bonjour Mistinguette. Juste un avis en passant.
Il semble que vous ayez fait affaire avec un entrepreneur qui vous a établi un devis que vous avez signé, et peut-être avec un calendrier d'appel des fonds.
A la limite, vous n'avez pas à connaitre les sous-traitants, chacun étant en contrat avec lui, contrats dont la teneur et l'existence même ne vous ont pas été précisés. Il ne semble pas légal que vous ayez à régler chaque sous-traitant, et en vertu de quels documents d'ailleurs ?
Ce serait aller au devant d'ennuis qui, à vous lire, ont déjà commencé.

La réception des travaux nécessite le respect d'une procédure qui est régulièrement rappelée dans ce forum par l'ami MJD. Dans votre cas, il faut vous entourer d'un maximum de garanties face à la mauvaise foi éventuelle de votre entrepreneur. Il semble prendre quelques libertés avec l'aspect légal de son activité.

Vous pourriez peut-être contacter la Chambre syndicale du bâtiment de votre région, qui pourrait vous renseigner concernant les modalités précises de règlement, ainsi que de la santé économique de l'entreprise à laquelle vous avez affaire, en espérant qu'elle soit dument inscrite à la Chambre des métiers.
Votre assureur pourrait être de bon conseil, mais il n'y a rien de certain.

Attendons d'autres avis.
08 juin 2013 à 08:33
forum consulter ce sujet Légalité du paiement de sous traitant en direct

Bonjour.
La réponse est ici dans l'article annexe : Legifrance.gouv.fr Décret n°87-712 du 26 août 1987
Sauf erreur, la sonde n'est pas une pièce d'usure telle que "bilames, pistons, membranes, boîtes à eau, allumage piézo-électrique, clapets et joints des appareils à gaz."

Il ne semble pas que ce soit une pièce à changer consécutivement à l'usage normal des locaux et équipements à usage privatif, ce qui serait alors de la responsabilité du locataire.

Attendons d'autres avis.
28 avril 2013 à 16:05
forum consulter ce sujet Litige entretien chaudière propriétaire locataire

Bonjour Lili. Ce qui est certain est qu'il y a un bouchon en dessous du deuxième étage, voire aussi entre le troisième et le deuxième et qu'il est urgent de faire faire un curage complet par une entreprise spécialisée (voir question 5459 du forum plomberie qui évoque un problème similaire).
Le bouchon peut s'être formé à partir des eaux noires des étages 4, 3 et 2, par dépôts cumulatifs, et ceux-ci ne sont pas identifiables. Il suffirait d'une aspérité dans un raccord de tuyau par exemple.

Pour la deuxième question, un partage des frais semblerait logique, mais MJD vous donnera le point de vue juridique.
16 avril 2013 à 20:42
forum consulter ce sujet Responsabilité inondation WC

Bonjour. Un grain de sel.
Citation :
ils rajoutent toutes sortes d'antennes
Qui est-ce ? Le maire pourrait vous renseigner.
Cela ressemble à des antennes de télécommunication VHF, pas de téléphone. C'est un peu "la zone" au pied du pylône.
02 avril 2013 à 18:02
forum consulter ce sujet Antenne radio de 18 mètres à proximité de ma propriété